Techniques de construction

Après nous être intéressé  au terrassement  et  au drainage, voyons maintenant la mise en place des fondations.

Les Ouvrages d’Assise ou Fondations.

Les fondations, que l’on appelle aussi ouvrages d’assise, doivent faire l’objet d’une étude et d’une mise en oeuvre très soignées, car comme le nom l’indique, toute la construction reposera sur elles et la stabilité de l’ouvrage dépendra de la bonne mise en oeuvre de ces dernières.

L’étude des fondations est réalisée par l’ingénieur structure. Ensuite, l’entreprise de gros oeuvre en charge du projet devra respecter les préconisations à la lettre, sous l’œil avertit du maître d’oeuvre et des éventuels bureaux de contrôle.

Il y a deux grandes solutions de fondations apportées selon la Continuer la lecture

 

 Le drainage assure la protection des parties de construction qui sont enterrées, contre les eaux de ruissellement et d’infiltration, surtout dans les cas de terrains en pente. Grossièrement, il s’agit de faire courir tout autour du bâtiment un tuyau percé placé au fond d’une tranchée et qui aura pour rôle de récupérer et canaliser les eaux de ruissellement vers un exutoire relié au réseau d’eaux pluviales.

Anciennement ces tuyaux étaient en terre cuite ou ciment, mais aujourd’hui on utilise principalement les tuyaux en PVC. Attention il existe plusieurs types de tuyaux à ne pas confondre. Le tuyau qui est utilisé pour Continuer la lecture

En surfant sur YouTube, je suis tombé sur une chaîne vraiment intéressante en relation avec le thème de ce blog. Il s’agit de la chaîne youtube « Travaux-gold Man » dans laquelle l’auteur partage son expérience de la construction depuis des années. Je ne peux que vous conseiller d’y jeter un œil pour avoir des aperçus visuels qui compléteront bien les informations techniques que nous abordons sur ce site.

Et puisque mon dernier article de la rubrique technique de construction portait sur le terrassement, je vous propose de visionner sa vidéo sur le sujet pour vous faire une idée de ce que cela représente à l’échelle d’une maison pavillonnaire. Il s’agit là de l’étape 5 dans sa série de vidéos. Et si le sujet vous intéresse, pensez donc à visionner les étapes précédentes en surfant sur sa chaîne :

Après avoir réalisé l’étude de sol puis éventuellement dépollué le terrain et défriché les zones à construire, vient le moment de s’attaquer au terrassement en tenant compte de l’étude béton qui aura été réalisée au préalable. Pour cela on fait souvent appelle à une entreprise spécialisée ou une entreprise de VRD, mais parfois cette tache est assumée par l’entreprise de maçonnerie.

Attention toutefois à ne pas confondre le décapage du terrain avec l’opération de terrassement. En effet, on entend par décapage du terrain le retrait de la terre végétale superficielle allant jusqu’à 50 cm de profondeur. Alors que le terrassement, consiste au déblais et/ou remblais du terrain pour en modifier l’aspect. On procède alors à un déblais des terres jusqu’au bon sol pour asseoir les fondations de la construction, ainsi qu’un déblais des parties destinées au zones souterraines de la construction et des divers réseaux et canalisations. Les terres déblayées sont évacuées ou bien Continuer la lecture

Une fois les démarches administratives et les installations de lancement de chantier terminées, on peut démarrer la construction. Et la première chose à prendre en compte en toute logique, c’est l’assise de la construction et donc le terrain. Donc, si elle n’a pas déjà été effectuées lors de la phase demande de permis de construire, il faudra commencer par faire réaliser une étude de sol (que l’on appelle aussi étude géotechnique). Cette étude est réalisée par un Géologue.

Cette étude de sol sera alors transmise au bureau d’étude béton qui usera des données qu’elle contient pour transmettre les plans de fondation de la construction en y indiquant les profondeurs requises pour atteindre ce que l’on appelle le « bon sol », à savoir une couche souterraine suffisamment stable pour asseoir la construction. C’est l’une des étapes les plus importantes du chantier, car les malfaçons au niveau des infrastructures font partie des sinistres les plus coûteux du bâtiment. Une construction mal assise et source de fissurations diverses au niveau des dallages, planchers et murs qui entraînent même parfois des désordres au niveau des Continuer la lecture


Abonnez-vous à mon flux RSS pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre navigateur :