Chantier

Regroupe les articles traitant de l’exécution et des aspects techniques d’un projet de construction.

Le suivi des travaux.

Le suivi des travaux  (ou suivi de chantier ) est assuré par la maîtrise d’oeuvre (ou l’OPC) qui ponctuera ce suivi par des réunions de mise au point sur site avec les entreprises. Les entreprises sont convoquées à l’avance et la présence d’un représentant habilité est obligatoire. Le maître d’ouvrage peut être convié, mais sa présence n’est pas systématiquement requise. Un point peut être effectué régulièrement avec ce dernier en dehors des réunions afin d’obtenir ses accords et signatures lorsque nécessaires.

Selon les projets ou même les étapes de projets, il est parfois préférable que le maître d’oeuvre (ou l’OPC) fasse des visites de chantier en dehors des réunions de chantier et parfois même la veille de réunion pour préparer celle-ci.

 

La première réunion de chantier.

La première réunion, appelée réunion d’ouverture ou de lancement de chantier, est une réunion très importante qui demande une préparation soignée. Cette entrevue rassemblera le Continuer la lecture

Après avoir communiqué le plan d’implantation des ouvrages par rapport aux limites de propriété, généralement sur fond de plan de géomètre, le maître d’oeuvre doit réclamer le plan d’installation de chantier (PIC) à l’entreprise principale ou l’entreprise de gros oeuvre.

Le plan d’installation de chantier (PIC).

Ce plan agit de concert avec le planning de chantier pour organiser le bon déroulement du chantier en tenant compte des phases de travaux, des installations à prévoir pour chaque phase et des espaces et aménagements adéquates.

Pour pouvoir réaliser le plan d’installation de chantier l’entreprise principale doit être informé de tous les intervenants et de leurs besoins spécifiques afin de Continuer la lecture

Après avoir réalisé l’étude de sol puis éventuellement dépollué le terrain et défriché les zones à construire, vient le moment de s’attaquer au terrassement en tenant compte de l’étude béton qui aura été réalisée au préalable. Pour cela on fait souvent appelle à une entreprise spécialisée ou une entreprise de VRD, mais parfois cette tache est assumée par l’entreprise de maçonnerie.

Attention toutefois à ne pas confondre le décapage du terrain avec l’opération de terrassement. En effet, on entend par décapage du terrain le retrait de la terre végétale superficielle allant jusqu’à 50 cm de profondeur. Alors que le terrassement, consiste au déblais et/ou remblais du terrain pour en modifier l’aspect. On procède alors à un déblais des terres jusqu’au bon sol pour asseoir les fondations de la construction, ainsi qu’un déblais des parties destinées au zones souterraines de la construction et des divers réseaux et canalisations. Les terres déblayées sont évacuées ou bien Continuer la lecture

Les affichages publiques.

Après avoir obtenu une autorisation d’urbanisme qu’il s’agisse d’un permis, d’une déclaration préalable ou autre, le maître d’ouvrage est dans l’obligation de procéder à un affichage sur le terrain concerné d’un panneau, visible depuis la voie publique, indiquant entre-autres la nature des travaux, le nom et l’adresse du bénéficiaire de l’autorisation, la date d’obtention et le numéro de dossier attribué par la mairie.

Depuis peu, il est aussi obligatoire d’indiquer la date d’affichage en mairie de l’autorisation. Selon la nature du projet et le cas échéant, il faudra aussi ajouter la surface de plancher créée, la surface du terrain, la hauteur maximale de construction ainsi que les surfaces démolies. Dans le cas dans le lotissement, nombre de lots prévu.

Le panneau devra aussi contenir la Continuer la lecture

Une fois les démarches administratives et les installations de lancement de chantier terminées, on peut démarrer la construction. Et la première chose à prendre en compte en toute logique, c’est l’assise de la construction et donc le terrain. Donc, si elle n’a pas déjà été effectuées lors de la phase demande de permis de construire, il faudra commencer par faire réaliser une étude de sol (que l’on appelle aussi étude géotechnique). Cette étude est réalisée par un Géologue.

Cette étude de sol sera alors transmise au bureau d’étude béton qui usera des données qu’elle contient pour transmettre les plans de fondation de la construction en y indiquant les profondeurs requises pour atteindre ce que l’on appelle le « bon sol », à savoir une couche souterraine suffisamment stable pour asseoir la construction. C’est l’une des étapes les plus importantes du chantier, car les malfaçons au niveau des infrastructures font partie des sinistres les plus coûteux du bâtiment. Une construction mal assise et source de fissurations diverses au niveau des dallages, planchers et murs qui entraînent même parfois des désordres au niveau des Continuer la lecture


Abonnez-vous à mon flux RSS pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre navigateur :

 

Après plus de 8 ans d’utilisation, je recommande vivement  :

planethoster.com

La Rolls-Royce des hébergeurs web !